Home » Qui peut m’aider

les troubles anxieux rendent malades

Qui peut m’aider

 

A qui en parler ?

Vous pouvez en parler par exemple à votre médecin de famille ou à un « psy », terme désignant indifféremment les psychologues, les psychiatres ou les psychothérapeutes.

Pourtant ces trois professions sont bien distinctes.

Qui sont-ils ? Comment peuvent-ils nous aider ? Combien coûtent-ils ? Comment les trouver ?

Cette page vous éclaire sur chacune de ces professions en espérant faciliter votre choix.

Quand en parler ?

Le plus tôt est le mieux. N’hésitez pas à en parler dès que :

  • vous (ou vos proches) constatez un changement d’humeur, de comportement, de vos rapports aux autres, ou même un changement physique,
  • des troubles empiètent sur votre fonctionnement habituel : social, intellectuel, force physique, sommeil, etc.
  • vous rencontrez tout problème de dépendance, de difficulté à surmonter une situation, etc.

Plus vite vous agissez maintenant, plus vous aurez de chances de vous rétablir vite, et moins vous risquez une rechute à l’avenir.

Les psychologues

Qui sont-ils ?

Les psychologues sont des professionnels du fonctionnement psychique et comportemental humain. Les psychologues cliniciens sont spécialisés dans les troubles mentaux.

Ils ont suivi un cycle universitaire en psychologie [1] (Bac +4 ou 5) et ne sont pas médecins. Bon nombre d’entre eux ont suivi des formations complémentaires en psychothérapie et sont également psychothérapeutes (voir section psychothérapeute).


Comment peuvent-ils nous aider ?

Les psychologues aident à préserver, maintenir ou améliorer la santé mentale, à développer les capacités et favoriser l’intégration sociale à tout moment de la vie. Par exemple :

  • doutes concernant vos compétences, votre vie ou celle d’un proche,
  • difficultés à faire face à des problèmes,
  • se (ré-)orienter, améliorer ses résultats scolaires ou au travail,
  • diminuer votre stress,
  • aider au bon développement de vos enfants, etc.

Ils écoutent, accompagnent, soutiennent et conseillent. Leur intervention va du simple entretien de conseil à un accompagnement plus complexe et au long cours. Ils sont habilités à faire passer certains tests psychologiques validés (personnalité, psychopathologiques, aptitudes, etc.).

La durée d’une consultation varie généralement de 30 à 90 minutes.

Financement

  • En cabinet libéral, le tarif de la séance est laissé au choix du psychologue (généralement de 70€ à 140€) et n’est pas remboursé par la Caisse nationale de santé (CNS).
  • Pour les enfants et jeunes adultes jusqu’à 27 ans, l’Office National de l’Enfance (ONE) prend en charge tout ou partie du suivi psychologique auprès des psychologues partenaires (conditions sur : http://www.men.public.lu/fr/aide-assistance/aide-enfance/02-aide-cadre-familial/index.html)
  • Dans certaines structures conventionnées et les écoles, les consultations sont gratuites.

Comment les trouver ?

  • Annuaire des psychologues de la Société Luxembourgeoise de Psychologie (SLP) : www.slp.lu/fr/trouver-un-psy/ avec la possibilité de filtrer selon plusieurs critères (lieu, langues parlées, problèmes traités, etc.).
  • Liste des psychologues partenaires de l’ONE : http://www.men.public.lu/fr/aide-assistance/aide-enfance/02-aide-cadre-familial/01-consultation-psychologique.pdf
  • Annuaire téléphonique ou en ligne.

Les psychiatres

Qui sont-ils ?

  • Les psychiatres sont des médecins. Après avoir suivi des études en médecine (bac + 6 ou 7), ils se sont spécialisés pendant 4 à 5 ans en psychiatrie au contact direct avec des personnes présentant des troubles mentaux.
  • Les pédopsychiatres sont des psychiatres spécialisés dans les troubles mentaux des enfants et des adolescents, ainsi que dans les troubles du lien mère-enfant dès la grossesse.

La grande majorité d’entre eux sont également psychothérapeutes (voir section psychothérapeute).

Comment peuvent-ils nous aider ?

Ils sont habilités à prendre en charge tous les troubles mentaux et, en tant que médecins, peuvent :

  • Établir des diagnostics en tenant compte des aspects biologiques, psychiques, relationnels et environnementaux,
  • Exclure des maladies physiques à l’origine des symptômes psychiques,
  • Prescrire des examens complémentaires (ex. : prises de sang, imagerie),
  • Prescrire et assurer le suivi d’un traitement médicamenteux,
  • Poser l’indication et/ou assurer une prise en charge psychothérapeutique,
  • Coordonner les prises en charge pluridisciplinaires.

Selon le motif de consultation, la durée peut varier entre 15 et 90 minutes. La fréquence des visites dépend de l’indication et du type de prise en charge.

Financement

  • Les tarifs des consultations chez le psychiatre sont fixés par la caisse nationale de santé (CNS), remboursés à 88% pour les adultes et 100% pour les enfants.
  • Dans certaines structures conventionnées, les consultations sont gratuites.

Comment les trouver ?

  • Vous pouvez demander conseil à votre médecin traitant.
  • Annuaire téléphonique ou en ligne.
  • La page http://www.collegemedical.lu/ recense l’ensemble des psychiatres exerçant au Luxembourg.

Les psychothérapeutes

Qui sont-ils ?

Les psychothérapeutes sont des psychologues ou des médecins (en majorité psychiatres) et ont été formés en psychothérapie [2]. La profession est réglementée depuis 2015.

Ils peuvent être formés à une ou plusieurs méthodes de psychothérapie. N’hésitez pas à vous renseigner directement auprès d’eux pour connaître leur orientation.

Comment peuvent-ils nous aider ?

La psychothérapie est un véritable traitement psychologique. Les psychothérapeutes établissent un diagnostic psychothérapeutique et assurent la prise en charge des troubles de la santé mentale, des troubles du comportement, de la détresse ou des événements traumatisants.
Les changements bénéfiques et durables dans la manière de fonctionner incluent :

  • l’assouplissement des pensées,
  • la gestion des émotions,
  • l’adaptation des comportements,
  • l’amélioration des relations sociales ou de l’état de santé, etc.

La psychothérapie peut se suffire à elle-même ou intervenir en complément d’un traitement médicamenteux.

Vous trouverez plus d’informations sur les différentes méthodes de psychothérapie sur le site Internet de la Fédération des Associations représentant des PSYchothérapeutes au LUXembourg (FAPSYLUX) http://www.fapsylux.lu/, qui vous redirigera vers les sites des associations membres.

Financement

  • Les actes psychothérapeutiques réalisés par des médecins sont remboursés par la CNS.
  • Le tarif des séances réalisées par des non médecins en libéral est laissé au choix du psychothérapeute (de 70€ à 140€) et n’est pas remboursé par la CNS . Certaines assurances remboursent une partie de la prise en charge, renseignez-vous auprès de votre assureur [3].
  • Pour les enfants et jeunes adultes jusqu’à 27 ans, l’Office National de l’Enfance (ONE) prend en charge tout ou partie du suivi psychothérapeutique auprès des psychothérapeutes partenaires (conditions sur : http://www.men.public.lu/fr/aide-assistance/aide-enfance/02-aide-cadre-familial/index.html)
  • Des centres de consultations ou d’autres organismes financés par les pouvoirs publics offrent des prises en charge psychothérapeutiques gratuites.

Comment les trouver ?


[1] Certains titulaires d’un master poursuivent leurs études en effectuant un doctorat (PhD) en psychologie. Ils deviennent alors Docteurs en psychologie mais ne sont pas médecins.

[2] De juillet 2015 à 2018, l’accès au titre de psychothérapeute a été autorisé aux non médecins ni psychologues s’ils justifiaient de formations en psychothérapie et/ou d’une pratique clinique d’au moins 5 ans ; aux psychiatres et psychologues justifiant d’une pratique clinique de la psychothérapie d’au moins 5 ans.

[3] Des négociations sont en cours avec la CNS pour le remboursement des actes de psychothérapies réalisés par des psychothérapeutes non médecins exerçant en libéral.

Les méthodes de psychothérapie reconnues au Luxembourg

  • Les thérapies cognitivo-comportementales (TCC)
    Les TCC reposent sur les interactions entre les pensées, les émotions, les comportements et leurs conséquences. Un ou plusieurs objectifs clairs sont fixés avec l’aide du psychothérapeute. Lorsque les objectifs sont atteints, la psychothérapie peut s’achever.
  • Les thérapies systémiques et familiales
    Ces thérapies considèrent que les difficultés ou symptômes d’une personne peuvent résulter des interactions avec son entourage (ou système). La thérapie peut inclure les membres de la famille pour comprendre le sens des difficultés et chercher des solutions plus adaptées.
  • L’approche psychodynamique
    Inspirées par la psychanalyse et pratiquées notamment par les psychanalystes, ces psychothérapies ont pour but de faire revenir au niveau conscient les conflits et traumatismes refoulés dans l’inconscient, et ainsi comprendre et/ou diminuer les souffrances et les troubles actuels.
  • Les thérapies humanistes
    L'approche humaniste se fonde sur une vision positive de l'être humain. Ces thérapies s'appuient sur la tendance innée de la personne à vouloir se réaliser. Elles l’aident à mobiliser ses forces de croissance psychologique et à développer son potentiel.

Pensez à votre médecin de famille !

  • Parce que certains symptômes psychologiques peuvent avoir une origine physique : par exemple, un dérèglement hormonal peut entraîner des symptômes similaires à ceux d’une dépression.
  • Parce qu’ils ont l’habitude de recevoir et de traiter des personnes ayant des problèmes psychologiques.
  • Parce qu’ils peuvent :
    • prescrire des examens ou analyses complémentaires,
    • proposer des traitements médicamenteux,
    • vous orienter vers un spécialiste,
    • vous conseiller des psychothérapeutes de leur réseau.
  • Parce que ce sont souvent eux qui connaissent le mieux votre état de santé et votre trajectoire de vie et qui coordonnent votre parcours de soins.
  • Parce qu’ils sont accessibles rapidement et facilement.

Alors n’attendez pas que votre médecin vous interroge sur votre santé psychologique, prenez l’initiative de lui parler des symptômes qui vous dérangent ou vous inquiètent.

Pour conclure

La qualité de la relation

La réussite d’un traitement de santé mentale dépend de la qualité de votre relation avec le professionnel. Si vous vous sentez mal à l’aise ou manquez de confiance en la personne consultée, exprimez vos doutes librement. Si la situation ne s’améliore pas au bout de quelques séances, n’insistez pas et cherchez une autre personne avec qui vous vous sentirez mieux et à qui vous aurez envie de vous confier.

La durée du suivi

La durée peut varier d’une séance unique à un suivi au long cours sur plusieurs années. Selon le motif de consultation, les besoins, la technique utilisée, … les séances peuvent être très espacées les unes des autres, plus rapprochées ou évoluer dans le temps.

La santé mentale est une part importante de votre santé
Considérez vos problèmes de santé mentale de la même manière que n’importe quel autre problème de santé : lorsqu’un ou plusieurs symptômes persistent et entravent votre bien-être ou votre fonctionnement habituel, parlez-en à un professionnel !

Remerciements
Ces informations ont été réalisées avec le soutien du Cercle des Médecins Généralistes (CMG), la Société Luxembourgeoise de Psychiatrie, Pédopsychiatrie et Psychothérapie (SLPPP), la Société Luxembourgeoise de Psychologie (SLP) et la Fédération des Associations représentant des PSYchothérapeutes au LUXembourg (FAPSYLUX).

Qu’est-ce qu’un trouble anxieux?

Le terme troubles anxieux regroupe l’ensemble des troubles mentaux dans lesquels existent des peurs irrationnelles et invalidantes qui entraînent une souffrance et une gêne importantes dans la vie quotidienne...
[en savoir plus]

Les différents types de troubles anxieux

Il existe plusieurs types de troubles anxieux, qui se différencient par la source de l’anxiété, ses manifestations et son evolution...
[en savoir plus]

Le traitement des troubles anxieux

Aujourd’hui, les troubles anxieux peuvent être traités efficacement par la psychothérapie et, si besoin, avec certains médicaments. Le plus tôt est le mieux...
[en savoir plus]

Conseils pour l‘entourage

Comme les autres maladies psychiques, les troubles anxieux sont peu connus et mal compris. Comme dans toute maladie, la personne atteinte d’un trouble anxieux a besoin d’être comprise et soutenue par son entourage...
[en savoir plus]